Nouveau Choco Belga sans sucres ajoutés

Nous partageons avec vous le bilan du Choco Belga sans sucres ajoutés effectué par Marta Ros Baró et Cristina Viader Vidal.  Ce sont des nutritionnistes experts, collaborateurs depuis 2008 avec l’Association Catalane du Diabète.

De plus, ils élaborent des contenus gastronomiques avec la BulliFoundation et concluent qu’il s’agit d’une poudre de cacao soluble adaptée à la consommation par les diabétiques.

Comparaison entre le Choco Belga sans sucres ajoutés et le chocolat traditionnel

Le produit Simat Choco Belga sans sucre ajouté est une préparation granulée à base de cacao et de maltitol.  Ensuite, nous comparerons ce produit avec un produit similaire, mais, au lieu de contenir du saltito, il contient du sucre dans sa composition.  Produits à comparer :

Préparation granulée à base de cacao et de maltitol

Les ingrédients principaux :

  • Édulcorant (maltitol).
  • Cacao maigre en poudre (16%).
  • Le lait écrémé en poudre.
  • Lactosérum en poudre.
  • Épaississant

Dose recommandée g/100 ml : 20 g.

Préparation granulée à base de cacao et de sucre

Les ingrédients principaux :

  • Sucre.
  • Cacao en poudre dégraissé (16%).
  • Le lait écrémé en poudre.
  • Lactosérum en poudre.
  • Épaississant

Dose recommandée g/100 ml : 20 g.

Différences entre le maltitol et la composition en sucre                      

Les deux différences les plus notables sont :

  • Préparation granulée à base de cacao et de maltitol. Le produit utilisé pour sucrer est le maltitol.
  • Préparation granulée à base de cacao et de sucre. Le produit utilisé pour sucrer est le sucre.

Dans le tableau suivant, nous pouvons voir la comparaison de la composition pour 100 grammes de produit et par dose de consommation de 20 g.

 SucreSucreMaltitolMaltitol
 Par 100 gPar dose (20 g)Par 100 gPar dose (20 g)
Value energique1492    KJ298    KJ1492     KJ298     KJ
Value energique356     Kcal71     Kcal356     Kcal71      Kcal
Hydrate de carbone75,7    g15,1    g75,7     g15,1     g
Quels sucres73,5    g14,7    g43,75    g8,75     g
Graisses2,1     g0,4     g2,1      g0,4      g
Des qui sature1,3     g0,3     g1,3      g0,3      g
Proteine9       g1,8     g9,0      g1,8      g
Fibre3       g0,6     g3        g0,6      g
Le sel1,1     g0,2     g1,1      g0,2      g

Nous avons observé que la valeur énergétique, la quantité totale de glucides, de graisses saturées, de protéines, de fibres et de sel contribuent à des valeurs très similaires.

 Qu’est-ce que le maltitol ?

C’est un édulcorant qui appartient aux alcools de sucre, polyalcools ou polyols.  Il est beaucoup usé dans l’industrie alimentaire comme substitut du sucre, car, avec une petite quantité, il a un pouvoir sucrant plus élevé.

L’un de ses avantages est qu’il est partiellement métabolisé, fournissant 50% des calories contenues. C’est parce que ce pourcentage est la quantité que notre système digestif est capable d’absorber.

Pour cette raison, il n’atteint pas directement le sang et n’augmente pas rapidement le taux de glucose.

La différence de composition réside dans la quantité de sucres.  Par une portion de 20 g de préparation à base de sucre, nous apportons 14,7 g de sucres, et avec 20 g de préparation à base de maltitol, nous apportons 8,75 g de sucres.

Calcul des rations glucidiques du cacao avec du sucre et du maltitol

Ensuite, nous allons calculer les portions de glucides des deux produits.

Nous devons rappeler qu’une portion de glucides équivaut à 10 g de glucides : 10 g HC = 1 R HC

 Produit à base de cacao et de sucre

 Les apports de glucides en portions par mesure de poids en grammes sont :

  • 100 g de produit, fournissent 7,57 portions de glucides.
  • 20 g de produit, apportent 1,51 portion de glucides.

 Produit à base de cacao et de maltitol

Dans ce produit on retrouve moins de glucides pour la même quantité de produis.  100 grammes du produit à base de maltitol contiennent 63,9 g de polyalcools de type CHC (75,7 g de CH total 11,8 g sous forme de sucres).

Parmi ceux-ci, la moitié ne sont pas absorbés dans l’intestin. Ainsi, sur les 100 g de produit, 31,95 g d’alcools pyliliques de type carbohydrate seront absorbés.

Aux 31,95 g de glucides comme les polyalcools, on ajoute 11,8 g sous forme de sucres. On obtient ainsi un résultat de 43,75 grammes de glucides, ce qui équivaut à 4,4 portions de glucides.

Produit á base de sucre Produit á base de maltitol
Par 100 g Par dose
(20 gramme)
Par 100 g Per dose
(20 gramme)
Portions de Hydrate de carbone 7,57R 1,51R 3.195 + 1.18 =
4.37(4,4R) ➡  0.875
0.639 + 0.236 =
0.875 ➡  (0.9R)

Nous pouvons regarder que les rations de glucides sont réduites. C’est un avantage pour les personnes avec diabète.

Le Choco Belga sans sucre de Simat convient-il aux diabétiques ?

 Le produit Simat Choco Belga sans sucre ajouté est une option plus intéressante pour les personnes avec diabète.  Cela est dû à sa teneur significativement plus faible en glucides.

Toutefois, étant un produit contenant des glucides, il doit être pris en compte dans l’alimentation et sa consommation doit être modérée.

IL faut également tenir compte du fait qu’une consommation excessive d’édulcorants tels que le maltitol peut avoir des effets laxatifs.

En conclusion, le produit Simat Choco Belga sans sucre ajouté peut être consommé dans un régime pour une personne diabétique.  Être une meilleure option qu’un produit similaire, mais avec des sucres ajoutés, sans oublier de compter ses portions dans l’alimentation quotidienne.

 Le maltitol est-il sans danger pour la population ?

Selon le Comité d’experts sur les additifs alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et même selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (JECFA), l’utilisation du maltitol comme additif alimentaire est sans danger.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a également accepté une pétition demandant le statut GRAS pour cette substance. C’est-à-dire celui qui reconnaît l’additif comme sûr et signifie donc qu’il peut être utilisé à cette fin.

Cet additif est également autorisé dans l’Union européenne (où il est étiqueté avec la lettre et le numéro E 965).  Les autres pays où son emploi comme additif est autorisé sont le Canada et le Japon.  Au niveau européen, l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) le considère également comme sûr.

 Le JECFA et l’ESFA ont tous deux attribué au maltitol une dose journalière acceptable (DJA) « non spécifiée ».  Il s’agit de la cote de sécurité la plus élevée attribuée à un additif alimentaire.  Avec elle, il n’est pas nécessaire d’indiquer un niveau d’apport maximal.

Cependant, le maltitol est toujours un sucre qui est ajouté aux aliments.  De plus, bien qu’il ait des effets différents du sucre de table ou du saccharose, ses excès ne sont pas non plus recommandés.

 Collaborateurs

Étude réalise par Marta Ros Baró et par Cristina Viader Vidal.

Marta Ros Baro

Elle est titulaire d’un diplôme en nutrition humaine et diététique de l’Université de Barcelone et d’une technologue en alimentation de l’Université autonome de Barcelone. Elle développe actuellement son doctorat en santé et psychologie à l’UOC axé sur les nouveaux aliments : les insectes comestibles.

Elle travaille actuellement comme enseignante à l’Université ouverte de Catalogne (UOC) et est enseignante dans le secondaire dans le domaine des sciences.

Depuis 2008, elle collabore avec l’Association catalane du diabète, en fournissant des conseils nutritionnels personnalisés.  Elle propose même des activités telles que des ateliers de cuisine pour les membres de l’association.

De plus, il collabore avec elBulliFoundation pour développer le contenu scientifique du lexique gastronomique.

Cristina Viader Vidal

Elle est diplômée en nutrition humaine et diététique de l’Université Ramón Llull.  Il s’est spécialisé dans la cuisine dans différents centres reconnus.

Il travaille dans son propre cabinet depuis 2006, proposant des conseils diététiques, des régimes équilibrés, une perte de poids pour différentes pathologies.

Elle est spécialisée dans l’éducation nutritionnelle et collabore avec différentes entreprises, entités et municipalités. Il y enseigne des cours dans différents domaines de la diététique, de la nutrition, ainsi que de la cuisine saine en show cooking.

Il a écrit des livres tels que « Dóna una volta aux verdures« . Éditorial Efados. « Terra de Tomàquets » (comme co-auteur). Editorial RBA et « Les meilleures recettes de sauces et vinaigrettes ».  Éditorial RBA.

De plus, elle produit des contenus nutritionnels et gastronomiques pour les entreprises, tels que des recettes vidéo, des articles et la rédaction de matériel nutritionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CONTACT


Demander plus d'informations
Nous vous contacterons pour vous informer sans engagement